MASQUELOUR.COM

Ton Krampeut 2.0

Au Carnaval s'ajoute une nouvelle association

Attention, voici les Argentés

mercredi 16.06.2010 Le phare Dunkerquois

Le teint gris de certains vendeurs n'est pas dû aux fumées des usines, qui jouxtent la brocante située entre Fort-Mardyck et Grande-Synthe.

Non, ce ne sont que les Argentés, carnavaleux qui ont créé en mars dernier leur association philanthropique. Une de plus dans la longue liste direz-vous !
« Nous faisons le carnaval depuis que nous sommes petits, explique Thierry Delaporte, 21 ans, vice-président. Nous sommes avant tout un groupe familial ». Au sein de l'association : petite-amie, frère, cousin... Leur volonté ? « Nous voulons retrouver la vraie tradition et les vraies valeurs du carnaval ». Et cela passe, selon le groupe, par l'arrêt d'alcool vendu aux mineurs. « La bande n'est pas encore commencée que certains font déjà un coma éthylique, nous nous basons sur la charte des carnavaleux respectueux, carnavaleux heureux. Autrement dit les règles de bonnes conduites ». LE guide, LEUR guide. « Nous nous ne buvons pas d'alcool, nous carburons à l'Ice Tea ! ». Thierry (alias Titi sur son berguenaer jaune) précise aussi que les associations de chaque ville doivent, selon la coutume, prendre place dans la première ligne. « Comme nous sommes implantés sur la commune de Dunkerque, lors de la bande nous allons nous trouver soit devant le tambour-major soit... en première ligne... ». Ces amoureux-fous du carnaval, comme ils se nomment souhaitent avant tout retrouver une tradition perdue et retrouver le carnaval d'antan ! Celui certainement des pêcheurs qui partaient en Islande. « Pour nous, il s'agit de s'amuser, rigoler et de rencontrer des gens. Le carnaval c'est l'esprit de famille, nous sommes une grande famille ».
Pour le moment, les Argentés comptent une poignée de membres, c'est par des actions comme la brocante qu'ils tentent d'être connus. « Nous allons même envoyer des courriers aux associations carnavalesques existantes pour nous présenter et les inviter à notre bal, bal que nous organiserons d'ici quelques années ». Si jamais les Argentés peuvent faire un don, ce serait à l'association Christopher.

Emmanuelle DEPECKER
Renseignements auprès de Thierry Delaporte, vice-président au 06 01 31 09 28. Siège social : 1, rue du Jeu-de-Paume 59140 Dunkerque

 

En début de saison carnavalesque, les Prout écouteront leur coeur avec les masquelours

jeudi 17.06.2010 - La Voix du Nord

Il commence le 12 février au Kursaal avec le Chat Noir, le « carna » 2011 ? Ben nan j'sais pas ! Ou plutôt si : le lancement de la saison est prévu deux semaines plus tôt, le samedi 29 janvier, avec un tout nouveau concert des Prout, dont les bénéfices serviront la cause de l'autisme grâce à l'association Écoute ton coeur.

PAR OLIVIER TARTART

Trois ans après le concert de Méli-Malo (en compagnie des Marcel et son orchestre), les Prout reprennent la route du Kursaal. Que leurs admirateurs prévoient de dépoussiérer leur clet'che avec deux semaines d'avance sur la feuille de route : rendez-vous le 29 janvier, quinze jours avant le Chat Noir.

Qu'est-ce qui a donc motivé les chansonniers dunkerquois, en dehors de toute actualité musicale (aucun disque n'est dans les cartons), à reprendre le chemin des répétitions avec leurs fidèles Musichiens ? « Le hasard d'une rencontre, assure Christophe Paulino. Avec José Milliot, le président d'Écoute ton coeur, une association qui se consacre aux autistes. Le projet de cette jeune association nous a semblé intéressant, il tenait la route, présentait des besoins clairs, on a senti une vraie envie. Et nous, ça nous parle. On a eu envie de donner le coup de pouce qu'il faut. » Une aide salutaire pour cette association née voilà deux ans qui se démène pour assurer l'insertion des autistes dans la société. Et qui, après des séances de sports adaptées et du soutien aux parents, caresse d'autres nobles projets. Plus ambitieux et donc plus coûteux. « Dans les deux ans à venir, on aimerait créer un foyer d'accueil pour les autistes en fin de vie, espère José Milliot, lui-même papa d'une petite Joséphine âgée de 8 ans et atteinte de troubles envahissants du développement. Pour qu'ils meurent dignement. Comme l'État ne fait rien, on les envoie à l'EPSM, c'est intolérable. Avec des collectivités territoriales et d'autres associations, on va prendre ce problème à bras-le-corps. » Dans la foulée, Écoute ton coeur rêve de mettre sur pied un établissement et service d'aide par le travail « pour permettre aux autistes de travailler et d'insérer dans la société », puis un lieu d'accueil des enfants de 0 à 18 ans « pour faciliter le lien social et que parents et enfants aient une vie meilleure ».

Ces projets qui lui tiennent à coeur, José Milliot a patienté de longues semaines avant de pouvoir les présenter aux Prout. Chose faite voilà quelques jours. « On est hyper sollicités et faire des dons est un métier, reconnaît Christophe Paulino. On veut qu'a posteriori des gens profitent de l'argent gagné par nos petites bêtises... Pour cela, on est aidé par les Corsaires et soutenus par les Joyeux Berguenards, les Petits Baigneurs et Dunkerque Délire Organisation. » Chanter pour une seule association, désignée à l'avance, une première pour les Prout. « C'est la communion du coeur, sourit le président. Car derrière leurs masquelours, il sont sensibles. » Les masquelours, eux, ne devraient pas non plus être insensibles à cet élan de solidarité. « Qui va être un gros délire quand même, hein ! », précise toutefois Christophe Paulino. Un délire pour lequel Prout et Musichiens, le coeur à l'ouvrage, reprendront le chemin des répétitions pour peaufiner un nouveau spectacle.


liguelampions
Mercredi 10 Nov 2010

thumb_catherinette-2010
Les Bals de
Ste Catherine
2010

2010-06-peche
26 Juin 2010
Pêche à la truite
des Boucaniers

plaque-immatriculation800

fleche_bleueNostalgie : Higelin chantant Dunkerque et son carna devant les sentiers

shell

Retraite des Masquelours :
Franc succès de l'
opération Escargot

Soirée Moules Frites
le sam 9 Octobre à
2010-10-09-moule-frites_killem


Prends une bonne pinte de rire avec Eul Mousse à Jean Bâ't eud Fracassé

  • Eul Pouche au Juste prix avec Vincent Lagaffe à visionner à partir de la 11ème minute.
  • Pou' fair' eul plein ta chapelle sans t'casser l'dos.. bein après Auchan Drive à Grande-Synthe,
    v'là ChronoDrive à Coudekerque.
  • Le Phare dunkerquois - mercredi 24.03.2010, 14:00

    Les Sweckt'ches, ce sont à l'heure actuelle un total de cinq adhérents qui ont préparé ce bal de carnaval.

    L'annonce en réjouira certainement plus d'un. Contrairement à ce que nombre de masquelours pourraient penser, la saison des bals 2010 n'a pas encore rendu son dernier souffle sur le territoire des rives de l'Aa.


    Classées au rayon des associations carnavalesques au même titre que les Flibustiers et les Craquelots, les Sweckt'ches vont se charger ce samedi soir d'étirer la série. Pour la toute première fois. « Notre association est née le 31 mars 2009, explique la présidente Sophie Bounekhla. Notre ambition, c'est de continuer à développer le carnaval à Grand-Fort-Philippe. » Résultat, l'organisation d'une nuit à la salle des fêtes s'est assez rapidement imposée. « Au départ, on voulait organiser un bal durant l'été, poursuit la chef de file. Mais on s'est finalement rétractés pour rester dans la période carnavalesque. »
    Mise en place de navettes
    Réunissant à l'heure actuelle un total de cinq adhérents parmi lesquels la secrétaire Aurélie Wadoux et la trésorière Valérie Dubuis, l'entité doit apprendre chemin faisant à endosser les responsabilités incombant à un chef d'orchestre. Une mission pas forcément évidente que ces carnavaleux invétérés mettent un point d'honneur à mener à bien. « On est des inconditionnels du carnaval mais on ne se rend pas compte du boulot qu'il y a derrière », reconnaissent-ils humblement. « C'est une entreprise, compare Michel, membre de l'association et compagnon de la présidente. Il y a la partie administrative, la communication... Il faut savoir s'adresser aux bonnes personnes, relancer constamment les interlocuteurs. » Bref, faire preuve de persévérance et de clairvoyance.
    L'intérêt est maintenant que ces efforts en amont soient récompensés ce week-end. Dans cette optique, 600 places ont été mises en vente dans différents commerces situés des deux côtés du chenal de l'Aa. Et ce n'est pas tout. Alors que les P'tits Baigneurs viennent officiellement de clôturer la saison à Gravelines, les Sweckt'ches ont bien l'intention de rayonner au-delà de Grand-Fort-Philippe. « Des navettes aller-retour seront mises à disposition, explique Sophie Bounekhla. Elles vont rallier Petit-Fort à Grand-Fort en passant par Gravelines Centre et Les Huttes. » Déroulé au dos des bracelets d'entrée, le descriptif des horaires incitera peut-être les personnes intéressées à se laisser tenter par une ultime danse. En répondant ainsi à l'invitation d'organisateurs arborant une panoplie de pirate rouge et noir. Tous à l'abordage !

    Aurélien PAILLART
    Le premier bal des Sweckt'ches se déroulera ce samedi 27 mars, de 22h à 5h, à la salle des fêtes Joseph-Brunet. Points de vente : café de la Mairie, café de La Poste, café Chez Claudine, café Le Chenal, Presse Jean-François

    Le Phare dunkerquois - mercredi 24.03.2010, 14:00
    La plume verte ne guidera plus les carnavaleux dans les rues de Pitgam à compter du 28 mars. Cacaille 1er qui emmène déjà les bandes de Saint-Pol-Sur-Mer et de la Citadelle a décidé de passer le bâton à un autre tambour-major.
    Une bande que Cacaille a vu naître : « Cela faisait 21 ans que j'y étais, je préfère partir de bon coeur qu'à contre coeur » lance-t-il, ému. Au début de la bande, peu de carnavaleux rejoignait les lignes, mais au fil des années, elle a acquis ses lettres de noblesse, à tel point qu'elle est devenue incontournable. « J'y ai passé de très bons moments, surtout au début, nous n'étions qu'une vingtaine de musiciens... » Cacaille souhaite passer de l'autre côté, celui du carnavaleux, « je ne prends pas ma retraite, j'ai juste envie de freiner un peu. » Que les carnavaleux se rassurent : « Saint-Pol et la Citadelle, ah non jamais je n'arrêterai. » La plume verte sera donc remplacée par une plume rouge au départ de la bande de Pitgam. Le chanceux est un musicien qui vient en renfort lors des différentes bandes, notamment celles emmenées par Cacaille 1er. Pascal Courdier, 53 ans, réalisera dans quelques jours son rêve carnavalesque le plus fou : devenir Tambour-Major. En plus, il remplace Cacaille ! « C'est vraiment un plaisir et un honneur. » Le costume a été réalisé grâce à une de ses amies : Marianne ; concernant le chapeau c'est une autre amie qui est intervenue : Francine. La plume verte a été volontairement modifiée : « je ne suis pas une copie. » La proposition du remplacement s'est faite lors d'un repas couscous l'année dernière « je n'y croyais pas, j'avais les larmes qui coulaient », annonce-t-il encore ému et stressé de faire ses premiers pas la canne à la main. « Depuis le temps qu'il me voit faire, les gestes lui viendront naturellement. J'ai commencé comme ça, je ne serais pas à ses côtés tout au long de la bande », explique Cacaille qui se revoit une vingtaine d'années en arrière. Avant de faire son baptême, le dernier conseil de Cacaille sera : « qu'il fasse autant d'années que moi à Pitgam et, bien entendu, un mot à 5 lettres ! »

     

    Partenaires