MASQUELOUR.COM

Ton Krampeut 2.0

La première fois qu’on a débarqué à 50 carnavaleux ,  sur la digue de Malo,  en sortant de la chapelle du Prez pour rejoindre la bande. On chantait nos chansons et celles du carnaval en se mêlant aux masques et aux berguenaeres sous un soleil radieux qui rehaussait magnifiquement la débauche de couleurs. Il faisait un froid de canard mais on produisait notre propre chaleur, du développement durable à l’état pur : le bonheur comme si vous y étiez.
Le dernier concert deLledringhem : Max revenait le jour même d’un treck au Népal, il a raté sa correspondance à Doha et a réussi à rejoindre le groupe 30mn avant le concert. Il a assuré avec un « jet lag » de 8H et un décalage culturel absolu ! Ludo a dit que c’est la première fois qu’il voit un guitariste faire des solos en dormant.
La traversée silencieuse du centre des tanneurs, déguisés en matantes, un soir de concert à Lille pour pas se faire repérer des vigiles.
Les photos style « abbey road «  sur la place Jean Bart un matin où on se caillait les miches
Le lancer de sardines en boîte aptès un rigodon improvisé autour de  la fontaine de la place de la république à Lille, le soir de «  Lille XXL »
Le bal des pompiers à Lille où ils nous ont balancé des fumigènes qu’on voyait plus nos paroles et où a dû faire la route sous la neige, heureusement qu’il y avait des copines pour conduire au retour.
Le concept de carnaval   « patrimoine immatériel » intégré  dans nos statuts, écrits par Donato
Le premier concert d’avant chapelle au bistrot du kiosque à Malo où les gens ont fini en dansant sur les tables et où il n’y avait plus assez de planches, y a fallu faire des sandwiches.
La chapelle à la direction Flandres de Pôle emploi avec essayage de boa et grimage du directeur de l’époque, un pas rigolo qui a rigolé quand même. On a préféré sa successeuse qui a ouvert chapelle l’année d’après.
Un  concert pour une  réunion nationale de  directeurs venus de toute la France  avec la clique officielle de dunkerque (les lillois nous avaient demandé de représenter le Nord, si si..) distribution de boas et chahuts. Ils en parlent encore dans leurs réunions nationales….
Le concert pour l’anniversaire et le mariage de Pascal (Prez)et Valérie (celle des bottes de la page 2) en clet’che avec Baptiste, leur petit creutche, et son tambour
La première assemblée générale, rue des poilus où on a fait le rapport moral et les élections au milieu du concert et où on a créé le collège des « membres bien faites » le trésorier dit que, pour elle l’adhésion est gratuite…mais le trésorier c’est… (voir page 2) et  el vice président réclame un zot’che contre un  autocollant.
L'élection de miss Matante, avec un show extraordinaire d’Alain B , la gagnante. On devrait d'ailleurs nommer Miss Matante président d'honneur du fan club qui n'est pas encore créé
L'émission sur France 3, avec la route sous la neige, qu'on pensait jamais arriver à l'heure, qu'on avait tout calé sur comment on commençait, et qu'on a commencé tout de travers en direct et que finalement on a mis l’ bazar avec bonheur et on est resté longtemps au générique.
Le passage à Opale TV en janvier 2012 où Martial qui représentait le groupe s’est fait maquillé par le peintre qui était interviewé en même temps que lui. Il ne voulait plus se laver le visage mais la peinture aujourd’hui ça dure plus comme avant.
Le président des Quicks lors du dernier concert à Ledringhem  qui refuse de prononcer à l’anglaise « hèmetoubi » et qui nous a renommé les « Hèmdeubés » et ça, on aime.

Partenaires

Espace disponible