MASQUELOUR.COM

Ton Krampeut 2.0

Edition du Sam 24 Jan 2004 de la Voix du Nord
Cinquante chansons en Dunkerquois pour 3 €

« Depuis troâ joû’… »
En cette année d’intense production livresque sur le carnaval, l’ABCD (association des bals de carnaval de Dunkerque) vient d’éditer, avec le concours d’Opal’publicité,  « Depuis troâ joû’… », livret qui renferme cinquante chanson du carnaval transcrites en parler dunkerquois.
L’idée de ce livret est venue voici quelques années à Dominique Neirynck, alias Grandnick, Dunkerquois aujourd’hui « exilé » à douai. « Voici une dizaine d’années, je me suis aperçu que le répertoire du carnaval changeait beaucoup, notamment sous l’impulsion des prout. Si l’air était vite appris, les paroles, c’était autre chose. Je me suis donc mis à faire un travail de réécriture, chanson par chanson. »
Un document populaire
Après quelques années de labeur en solitaire, Dominique Neyrinck a proposé son idée à l’ABCD qui s’est empressé de donner son accord. « La démarche a été la même du début à la fin, explique Raymond Dezitter, président de l’ABCD l’an dernier, des petits Louis depuis vingt-cinq ans. C’est un document qui se veut populaire. D’où le format de poche et le prix modique. Ensuite, chacun a apporté sa pierre à l’édifice, les associations, Grandnick, Christophe Paulino et les Prout. »
Optique philanthropique
Autre volonté fortes des initiateurs du livret : l’aspect philanthropique. Les auteurs, comme le traducteur, ont laissé leurs droits d’auteur. Opal’Publicité, après avoir épuisé son stock d’agendas du carnaval, ont assuré la conception de ce livret sans faire de bénéfices. Car ce livret, vendu à 5 000 exemplaires, a pour but de bénéficier en totalité à une œuvre caritative. « L’ensemble des bénéfices sera reversé aux œuvres de l’ABCD, explique Raymond DEZITTER. Principalement pour la lutte contre le cancer mais aussi pour d’autres actions de la l’ABCD. »
Chacune des dix associations membres de l’ABCD est donc en possession de 500 exemplaires du livret. A 3 € le livret de poche de 50 chansons, nul doute que « depuis troâ joû… » devienne rapidement un collector…
Olivier TARTART

Journal de la communauté urbaine de Dunkerque -  Edition Janvier 2004
Le premier Marché de Carnaval de France

Le samedi 7 février de 10h à 18h.

Ce marché propose de regrouper aux abords de l'Arsenal dans des stands aménagés ou sur des places réservées pour leurs étals, des commerçants et forains spécialisés dans la vente de produits de carnaval (alimentaires et vestimentaires).
L'événement se doit d'être lié à l'idée rabelaisien­ne du carnaval et les associations locales et socié­tés carnavalesques s'y associent afin que le public puisse apprécier dans une ambiance chaleureuse l'explosif dosage des ingrédients de la fête.

Profitez-en pour visiter l'exposition - Les triomphes de carnaval au musée de dessin et de l'estampe à Gravelines.

Dunkerque Magazine (journal de la ville) Edition Janvier 2004
Les Amis du Reuze

Présidée par Ludovic Leu, l'association « Les Amis du Reuze de Dunkerque» assure la gestion et l'entretien des onze géants de la ville: Reuze Papa, Reuze Maman, leurs deux fils et leur fille, ainsi que les six gardes. Elle célébrera son 5ème anniversaire avec un cortège organisé le samedi 31 janvier en Citadelle et dans les rues du centre-ville, et lors d'une expo­sition présentée les samedi 7 et Dimanche 8 février de 10 h à 12 h de 14 h à 18 h à la mairie de quartier de Malo-les-Bains, pla­ce Ferdinand Schipman. Le cortè­ge débutera à 14h15 à la gare Maritime, au Freycinet 1. Les géants dunkerquois accompagnés de leurs homologues de  Grand-Fort-Philippe, Gravelines  et Fort-Mardyck, ainsi que des Corsaires en grande tenue feront  un tour de Dunkerque-Centre pour arriver vers 16 h 30-17 h  aux abords de l'hôtel de ville. Quant à l'exposition de Malo,  elle présentera, à travers une  large collection de cartes postales et de photographies, la vie  des géants dunkerquois au XXe siècle, les travaux réalisés sur leurs personnes en 1999 et les  sorties auxquelles ils ont pris part depuis 2000. Son vernissage  aura lieu le vendredi 6 février à 18h30.

Edition du Mar 23 Dec 2003 de la Voix du Nord
Carnaval - Nouveau CD

Pour la première fois, l’émotion brute de la première heure d’un bal de carnaval est restituée sur un CD
Un «  Chahut de minuit «  pour réviser ses classiques

A quelques semaines du démarrage de la saison carnavalesque 2004, les masqueloures ont la possibilité de revoir leurs classiques avec la sortie dans les bacs, opportune en ces fêtes de fin d'année, du Chahut de minuit par Orion productions. L'idée de ce disque, si simple qu'on se demande pourquoi elle n'avait jamais été réalisée jusqu'alors, était d'enregistrer en « direct live » un chahut de minuit d'un bal au Kursaal.
Après l'avoir ruminée quelque temps, Pierre Thouvenot a décidé de faire vivre cette idée. Lors du carnaval 2003, il s'en est allé installer son matériel au Kursaal afin de restituer au mieux l'émotion du premier chahut d'un soir de bal. Si l'idée est simple, son application n'a pas été des plus faciles. « J’ai dû réaliser pas mal d'essais afin de savoir précisément où placer mes micros, explique Pierre Thouvenot, coproducteur du projet. Le but était d'entendre les 5 000 personnes qui faisaient la fête dans le Kursaal mais aussi la musique. »

61 minutes de bonheur
Après avoir trouvé le bon compromis, l'ingénieur du son a effectué un travail minimum sur le son enregistré lors du bal. « C'est un document. Je n'ai absolument pas retravaillé ce que j'avais enregistré. L'objectif est de rendre palpable l'ambiance d'un bal de carnaval. » De l'arrivée du tambour-major à la Cantate à Jean Bart finale, ce disque atypique fait un tour d'horizon du répertoire carnavalesque en un peu plus de 61 minutes. « Attention, il ne s'agit pas d'un chahut de minuit standardisé. Je n'ai fait aucun collage entre les différents bals enregistrés. C'est un chahut enregistré à l'instant T, donc les chansons varient selon la musique et le rythme imprimé par le tambour-major. » Néanmoins, chacun devrait retrouver « son » chahut de minuit dans les 36 plages du CD.

Un livret soigné
Parallèlement à la prise de son, un soin particulier a été porté au livret qui accompagne le disque. La couverture est un photo-montage de Morgari Valcke (qui a réalisé l'infographie du livret), créée à partir de neuf photos différentes. Chacune des chansons entonnées à pleins poumons ce soir-là voit son texte présenté sur fond de partitions anciennes. Pour restituer davantage l'esprit et l'ambiance du fameux chahut, Pierre Thouvenot a fait appel aux amis. Pour les illustrations photographiques, Jean-Claude Mallevaey et Michel Guilbert ont été sollicités. Pour les textes, Christophe Paulino (membre des Prouts) et Patrick Doyen (Prouts et Penelècres) livrent par leur plume leur expérience du chahut tandis que Pierrot Tout Seul s'exprime par un touchant poème.

A quelques semaines des trois coups de l'édition 2004, voici une bonne occasion de ressortir son beste clet'che du placard et de se faire son petit beurt'che à la maison. Une fois les meubles poussés...

Olivier TARTART

« Le Chahut de minuit » est disponible chez Virgin Dunkerque et les cafés Lefevre (ex-Borel) et Le Contemporain à Dunkerque.
Il est également proposé par la Boutique Voix du Nord. 10, rue Faidherbe à Lille, sur Internet (www.la- voixdunord.fr, rubrique boutique), par téléphone (([) 03 59 01 80 74) ou en le commandant par courrier à « La Voix du Nord)}. La Boutique des lecteurs, Vidéo 2003. BP 47. 59008 Lille.
Prix: entre 15 et 20 € selon les points de vente.

Edition du Mer 5 Fev 2003 de la Voix du Nord
Exposition
Le carnaval au Vieux Cahors
« Zôt’che (s) » de Pierre Echevin
Deux ans après la parution d’un recueil de dessins, Pierre Echevin récidive sur le carnaval. Et il présente une exposition dans le café Au Vieux Cahors, rue Marengo : « Zôtche(s) ».
Le caricaturiste a saisi, sur le vif, les côtés anecdotiques de la grand-messe dunkerquoise. A la clé 25 dessins en couleurs réalisés au pastel ou au feutre et axés sur le visuel. « Un café est lieu de dialogue. Mes dessins viennent compléter ce dialogue, explique l’artiste. Chacun les interprétera comme il le veut, mais les carnavaleux se retrouvent dans ces scènes. » Les toilettes du Kursaal, un rural qui arrose son parapluie, une parodie d’Astérix et Obélix, le jeu du klipper inspiré du jeu de l’oie : l’humour est bien sûr omniprésent dans cette nouvelle livraison.
Pour Maurice Vanhove, patron du Vieux Cahors, cette exposition est le premier symbole d’une animation du quartier, pour laquelle une association vient d’être créée : Quartier d’antan.
L’exposition est visible jusqu’au 17 février au Vieux Cahors. Ensuite, elle ira dans deux autres cafés : à La Bistouille, rue Dupouy, jusqu’au 1er mars ; aux Dames du Mynck, place du Minck, jusqu’au 17 mars.

Partenaires